Re: La causalité mise en défaut

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: La causalité mise en défaut
De : python (at) *nospam* invalid.org (Python)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 30. Mar 2023, 16:29:55
Autres entêtes
Organisation : A noiseless patient Spider
Message-ID : <u046d4$tebv$1@dont-email.me>
References : 1 2 3 4 5
User-Agent : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:102.0) Gecko/20100101 Thunderbird/102.3.3
Le 30/03/2023 à 15:38, JC_Lavau a écrit :
Le 30/03/2023 à 13:13, Python a écrit :
Le 30/03/2023 à 13:07, Python a écrit :
Le 30/03/2023 à 12:20, JC_Lavau a écrit :
Le 28/03/2023 à 21:10, François Guillet a écrit :
et cela ne toucherait pas que le quantique, mais aussi le classique :
>
>
https://phys.org/news/2023-03-time-delocalized-variables-violating-causal-inequalities.html
>
"Les chercheurs ont maintenant trouvé une nouvelle façon de délocaliser les sous-systèmes qui rend possible la mise en œuvre d'une classe inattendue de processus causalement indéfinis, dont certains exemples très frappants qui violent les inégalités causales. []
Cette possibilité est obtenue grâce à une nouvelle façon de délocaliser les opérations quantiques ou classiques. Les résultats donnent l'impression qu'Alice et Bob peuvent faire des choix qui influencent le fait qu'une action spécifique effectuée une fois par Charlie ait lieu dans leur passé ou dans leur futur. Il s'agit manifestement d'une violation de la causalité, puisqu'ils ne devraient pas être en mesure d'influencer le fait que Charlie a fait quelque chose dans leur passé ou non. La "solution" à ce paradoxe apparent est que l'action de Charlie ne se produit ni dans le passé ni dans le futur, mais de manière délocalisée sur les deux temps possibles", explique Julian Wechs, l'auteur principal de l'étude.
>
La dernière phrase est plutôt stupéfiante...
>
Rappel, tes rétines à chaque instant :
>
https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/une-preuve-definitive-par-l-205808
>
Mais les filtres solaires aussi désobéissent à la causalité du temps de Newton :
>
https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/une-preuve-de-plus-par-les-filtres-234691
>
Agoravox, LOL !
>
Cinquième paragraphe, mensonge éhonté :
>
"... la narrative hégémonique enseignée dans toutes les universités,
  selon laquelle les photons seraient des petits corpuscules"
 Rappel :
https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/quand-des-sommites-niaisent-a-154357
 
Et dans les commentaires, cette ÉNORMITÉ :
>
"JC_Lavau    1er août 2021 12:15
>
@Tesseract. Application évidente en astrophysique : la déviation des photons par la gravité d’une étoile, ou un objet céleste plus gros encore.
L’astre devant lequel passe un photon, ou onde individuelle, définit un haut et un bas. Plus haut, le temps défile plus vite. Aussi, le maintien des fronts d’ondes perpendiculaires à la propagation implique que la longueur d’onde haute est plus longue que la basse, soit une courbure de la propagation. A l’horizon de Schwartzchild d’un trou noir, cette courbure est telle que le photon ne ressort jamais."
 On le saura, [gna gna gna comme d'hab]

n'a jamais pris un virage, que ce soit en train ou en deudeuche. Il ne sait toujours pas que pour les voitures et les camions, nos ancêtres ont été obligés d'inventer le différentiel : la roue extérieure parcourt un plus long chemin que la roue intérieure. C'est encore plus flagrant sur les engins à chenilles.
Analogie complètement bidon. Un trou noir peut avoir une masse
arbitrairement grande, la courbure au niveu de l'horizon peut
être arbitrairement basse, elle est d'ailleurs négligeable pour
les trous noirs galactiques.
Tu n'as jamais sérieusement étudié la RG Jacques, et ça se voit.

Date Sujet#  Auteur
23 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal