Re: Quoi détermine la longueur d’un électron ?

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quoi détermine la longueur d’un électron ?
De : python (at) *nospam* invalid.org (Python)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 10. Apr 2023, 13:18:01
Autres entêtes
Organisation : A noiseless patient Spider
Message-ID : <u10r99$25ead$2@dont-email.me>
References : 1 2 3
User-Agent : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:102.0) Gecko/20100101 Thunderbird/102.3.3
Le 10/04/2023 à 12:56, Quarkim a écrit :
Le dimanche 9 avril 2023 à 13:12:16 UTC+2, Richard Hachel a écrit :
J'aimerai donc dire deux choses : la première, c'est qu'il existe, dans
la nature, une vitesse infranchissable observable (Vo=c) qui va s'étendre
à toutes les particules et toutes les lois de la physique. Il est donc
inutile de chercher des tachyons : c'est inutile et contradictoire,
>
 Oui, si tu raisonnes en physicien (amateur en plus).
Non, pas si sûr, si tu raisonnes en physicien ET mathématicien.
Ni l'un, ni l'autre, Lengrand/Hachel est autant une buse en
math qu'en physique.

Mathématiquement, c se comporte comme un infini :
c+c=c
Équation totalement fausse.
En revanche, la rapidité, définie par phi = arctan(v/c) permet
de traduire la composition des vitesse en RR par une addition,
theta' = theta + phi
(cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapidit%C3%A9_(relativit%C3%A9))

Or Cantor a démontré qu'il existe des infinis plus grands que d'autre.
Je suggère à partir de là qu'il n'est pas à priori impossible qu'il existe
des particules hypothétiques dotées d'une vitesse > à c dans le vide.
Les infinis de Cantor sont des ordinaux et des cardinaux, pas de rapport
avec les infinis +∞ et -∞ qui représentent des bases de voisinages pour
la topologie de R.

(L'histoire de la physique nous enseigne qu'il faut toujours conserver
une part de doute dans un coin de la tête.)
Certes, mais ça ne signifie pas raconter n'importe quoi non plus.

Date Sujet#  Auteur
22 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal