Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : jcl (at) *nospam* invalid (JC_Lavau)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 16. Apr 2023, 20:51:09
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <EA5wn_dRb2qEYzn_cN8eYb-2--c@jntp>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 16/04/2023 à 18:15, Richard Verret a écrit :
Qu'est-ce que c'est que cette nouvelle sottise, Jacques ? La rapidité n'est pas argsh(v/c) mais artanh(v/c) ! Et là, oui, on tombe sur additivité. Avec argsh ça ne marche pas. De plus en plus sénile le Jacques.
Exact, Argth(v/c). Etourderie dans la notation.
_______________
Vous avez tous les deux raisons.
J’ai pas mal travaillé sur ce problème de relativité. J’en suis arrivé à la conclusion qu’il y avait deux réalités, d’un côté ce que nous percevons, la réalité perceptible, et de l’autre la vraie réalité, le réel, ce qui fait qu’il y a deux vitesses, une vitesse perçue, mesurée, u (inférieure à c) et une vitesse réelle v telles que v = u/γ (γ étant le coefficient de Lorentz). Dès lors la rapidité s’écrit: r = artanh (u/c) /= arsinh (v/c).
Oui, je sais, ça surprend un peu, mais, moi aussi, ça m’a étonné.
Non, j'avais commis une étourderie.
Arctangente hyperbolique, pas du tout arcsinus hyperbolique.
Et en trois dimensions, un tenseur métrique qui n'est pas euclidien, mais hyperbolique, à courbure négative.
http://jeanpierre.chabert.free.fr/Etudes/Les_vitesses_en_Relativite_restreinte.pdf
--
La science se distingue de tous les autres modes de transmission des connaissances par une croyance impie : nous croyons que les experts sont faillibles, que les coutumes peuvent véhiculer toutes sortes d'erreurs, et qu'il faut vérifier, avec des expériences.

Date Sujet#  Auteur
29 May 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal