Re: ChatGPT VS Einstein

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: ChatGPT VS Einstein
De : r.hachel (at) *nospam* jesaispu.fr (Richard Hachel)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 19. Apr 2023, 01:05:45
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <sORDwLcUu4zjWznxhoPrlchtSZk@jntp>
References : 1 2 3
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 18/04/2023 à 21:38, Yanick Toutain a écrit :

J'ai l'intention de forcer ChatGPT à être honnête
 Je pense qu'on pourrait le piéger très facilement et lui faire dire que la théorie de la relativité est incohérente. Je veux dire le lui faire PROUVER.
Le problème aujourd'hui, n'est pas un problème de science, mais un problème humain, et ce problème,
il est évident qu'il éclate aux yeux de tous si on le regarde bien, c'est la nature humaine, son narcissisme, son arrogance, sa certitude d'avoir raison, et son immense hypocrisie humaine. Rien n'est plus hypocrite, plus narcissique, plus "religieux" et menteur qu'un scientifique.
L'impact de son ego sur lui-même est terrible.
Que dit un scientifique pour se donner bonne conscience : qu'il faut être humble, et faire preuve d'ouverture.
Mais en réalité, regardez autour de vous, il fait tout le contraire, et va jusqu'à insulter, menacer de mort, vouloir exterminer, écraser qui ne pense pas comme lui.
On pourrait je pense, amener l'Intelligence artificielle à admettre ce que je dénonce depuis quarante ans maintenant, c'est à dire l'absurdité de la RR telle qu'on nous la présente.
 C'est un internaute qui s'appelle Yannick Toutain (tu le connais peut-être) qui, un jour parlait des vitesse relativistes apparentes, et qui m'a forcé à lui répondre. En répondant, j'ai compris quelque chose qui a claqué comme un pétard en mon esprit : la covariance évidente des longueurs, des distances, des vitesses apparentes.  Et ça, même aujourd'hui, personne au monde ne semble le comprendre.  Il faudrait que tu interroges l'ordinateur (moi, j'ai pas le temps, et ça m'emmerde de répéter sans cesse les mêmes évidences, et j'ai pas envie de discuter avec une machine).  Il faut lui demander :
 1° Les relativistes parlent de la notion de contraction des distances, et disent qu'à v=0.8c une distance
 de 12 années-lumière se contracte et devient 7.2 années-lumière. Est-ce vrai?
 2° Les physiciens relativistes enseignent que la vitesse apparente d'un objet qui se déplace à 0.8c vers un observateur sera perçue comme se déplaçant à 4c. La vitesse apparente d'un objet pouvant être écrite comme : Vapp=Vo/(1+cosµ.v/c). Est-ce vrai?  3° Dans ce cas, comment peut-on résoudre ce paradoxe formidable qui veut que la distance parcourue par l'objet ne sera pas égale au temps propre de l'observateur multiplié par la vitesse apparente de l'objet,
ce qui est une absurdité?   C'est cette même question que j'ai posée depuis des années à tous les physiciens que j'ai croisé.
 Personne n'a jamais su répondre.
 "J'ai toujours entendu le doux silence des cigales dans le lointain".
 Théoriquement l'intelligence artificielle devrait répondre qu'effectivement, l'incohérence est totale  si on applique la métrique relativiste actuelle (qui n'est d'ailleurs pas DU TOUT ce que prédisent  les transformations de Poincaré-Lorentz).  Moi aussi, je tiens les transformations de Lorentz pour vraies, mais je ne les applique pas dans le cadre de "rotations dans l'espace-temps minkowskien".  Et j'obtiens une théorie bien plus belle, bien plus expérimentale (Alain Aspect), et bien plus évidente.
 R.H. 
Date Sujet#  Auteur
16 Jul 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal