Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : rverret97 (at) *nospam* gmail.com (Richard Verret)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 24. Apr 2023, 16:19:08
Autres entêtes
Message-ID : <a64437f7-5993-420a-ad58-ce6a4efc754dn@googlegroups.com>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
User-Agent : G2/1.0
Le lundi 24 avril 2023 à 11:52:40 UTC+2, Richard Hachel a écrit :
Tu utilises un terme de philosophie (apparence des choses) en physique
relativiste, mais le terme n'a pas la même signification en physique
relativiste qu'en philosophie.
___
Bonjour Richard ! Je vais tout te dire.
La physique et la philosophie sont, toutes deux, des moyens de connaissance du monde. Elles sont liées. Je m’appuie sur la philosophie pour élaborer une physique. Cela crée une cohérence, et ce qu’on appelle le réel et la réalité observable en philosophie a bien sa correspondance en physique.

En physique, la vitesse apparente d'un corps, c'est Vapp=Vo/(1+cosµ.V/c)
où µ est l'angle entre la direction de l'objet et la ligne de visée de
l'observateur.
En effet ce n’est pas ce que je nomme vitesse apparente.
Ce que tu nommes vitesse apparente, toi, c'est Vo (ce que les physiciens
appelle v).
Ce que l’on appelle habituellement v est à la fois celle que j’appelle la vitesse réelle et la vitesse apparente. Comme la distinction entre monde réel et le monde apparent (observable, perceptible) n’était pas encore faite, la distinction entre les deux sortes de vitesses n’était pas faite non plus. Quand j’ai découvert que la vitesse v utilisée en relativité n’était pas la vraie vitesse, j’ai été en même temps irrité et content car tout s’éclairait. Plus tard je suis arrivé à deux représentations mathématiques qui satisfont les observations, un espace, ou plutôt des espaces perceptibles, qui sont des sphères, ou plutôt des hyper sphères de dimension 6 (trois d’espace et trois de vitesses), et un espace réel euclidien de dimension 6 (trois d’espace et trois de vitesses). Je les avais nommés espaces visibles* et espace tangible, mais en me penchant sur la philosophie j’ai rattaché les premiers à la réalité perceptible et le second au réel.
Lors de discussions sur un autre forum je me suis aperçu qu’il vaudrait mieux partir de la fin, c’est à dire d’ancrer ma proposition dans la philosophie pour remonter vers la physique.

* Chaque observateur a sa propre sphère correspondant à sa réalité observable (perceptible).

Date Sujet#  Auteur
13 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal