Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : r.hachel (at) *nospam* jesaispu.fr (Richard Hachel)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 24. Apr 2023, 19:29:08
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <VAwya84IJe2uFgqL5hpoypoo_0U@jntp>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 24/04/2023 à 16:19, Richard Verret a écrit :

En physique, la vitesse apparente d'un corps, c'est Vapp=Vo/(1+cosµ.V/c) où µ est l'angle entre la direction de l'objet et la ligne de visée de l'observateur.
En effet ce n’est pas ce que je nomme vitesse apparente.
 Oui, mais c'est ce que EUX (et moi aussi) nomment vitesse apparente.
 Il est très facile de se rendre compte que cette notion est évidente et naturelle.
 Prenons par exemple un objet céleste dont on sait qu'il se déplace à cent quatre vingt mille kilomètres par seconde par rapport à nous. Vo=0.6c.
 Avec ton équation (qui est vraie), la vitesse réelle de l'objet n'est pas de 0.6c, mais de Vr=0.6c/sqrt(1-0.6²) soit 0.6/sqrt(0.64)=0.75c
 C'est pour moi absolument évident et absolument vrai.  Tu vas me dire : "C'est facile, pour le prouver, lançons des particules à 0.6c et observons leur quantité de mouvement. Prenons un proton de masse 938 Mev/c² et lançons le sur un récepteur et noter sa quantité de mouvement.  Ce sera très simple.  Il vient tout de suite que le physicien se rend compte qu'on obtient à l'évidence p=m.Vr et non p=m.Vo
 Idem pour l'énergie, on obtient E=mc².sqrt(1+Vr²/c²) et non E=mc².sqrt(1+Vo²/c²)
 Ce Vo (O comme Oscar), est donc tout simplement une vitesse observable, mesurable. Ce n'est pas la nature même des choses. Ce n'est PAS la vitesse vraie, la vitesse réelle Vr.
 Les choses étant définies, nous voilà donc avec trois concepts différents et tout aussi vrais et important à connaître les uns que les autres: Vo, Vr, Vapp.  Posons Vr=0.8c
 On peut donc écrire : V0=0.8c ; Vr=1.5c , Vapp (d'approche)=4c ; Vapp (de fuite)=0.4444c
 Il n'y a rien là (ou presque si j'ajoute la notion de vitesse réelle ou "dessous des choses") qui ne soit simple et compréhensible même pour un lycéen moyennement doué intellectuellement.  La notion de vitesse apparente (Vapp) est connue depuis des siècles, et reconnue comme étant une sorte d'effet Doppler lié à la vitesse de la lumière (plus l'objet se rapproche et moins la lumière met de temps
pour nous parvenir entre deux points consécutifs A et B de son trajet).   Soit Vapp=Vo/(1+cosµ.Vo/c)
 Il ne faut pas vouloir modifier des choses qui sont correctes et des notions qui le sont aussi, sinon on cours à la catastrophe.  Crois moi, ça fait 40 ans que j'en parle, et j'ai du mal à être compris malgré les immenses efforts de
vulgarisation et de cohérence verbale que je fais.
 Certes c'est très tentant, et c'est très vrai, de dire que la vitesse que nous mesurons n'est qu'une vitesse apparente des choses. Mais il ne faut pas utiliser ce terme qui désigne déjà autre chose (l'apparence d'une vitesse par effet Doppler longitudinal).  Il vaut mieux utiliser le terme vitesse observable (ou mesurable).
 De toute façon, "vitesse observable" contient déjà en soi un quelque chose curieux, et le lecteur se dit: "Pourquoi préciser "observable", y aurait-il une autre vitesse qu'on n'observerait pas?"
 Voilà, je pense être très clair, et je pense qu'il faut se baser là dessus, puis bâtir doucement là dessus, avec d'énormes précautions, parce que l'on va forcément partir très loin, et que les hommes
qui sont obtus et n'aiment pas les nouvelles tables, même très belles, ne pourront que réagir violemment.
 C'est une toute autre physique relativiste avec des équations parfois très différentes qui va en émerger.
 Je ne te parle pas des propos de haine, de suffisance, de diffamation, d'humiliations, de moqueries, et de menaces, c'est hors sujet ici.  R.H.       
Date Sujet#  Auteur
18 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal