Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : r.hachel (at) *nospam* jesaispu.fr (Richard Hachel)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 30. Apr 2023, 01:18:14
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <V25RK063LiZ0XH87pbdHbE2xSlM@jntp>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 29/04/2023 à 23:53, Richard Verret a écrit :
Le samedi 29 avril 2023 à 23:11:17 UTC+2, Julien Arlandis a écrit :
Le fait que les lois de l'optique soient les mêmes dans tous les référentiels n'implique pas qu'il faille 3 temps, quel délire !
Je me suis mal fait comprendre. D’après la théorie de la relativité la contraction apparentes des longueurs se fait uniquement  dans le sens du mouvement, l’axe des x, par exemple: Lx = k Lo mais pas dans une direction perpendiculaire: Ly = Lo, Lz = Lo.
Le temps mis par un rayon lumineux pour parcourir ces distances sont respectivement tx, ty, tz tels que Lx = c tx, Ly = c ty, Lz = c tz d’où tx = k ty = k tz.
Je me suis trompé ça ne fait que deux temps tx et ty, encore qu’il y en ait une infinité entre les deux. Quelqu’un comprendre ça ?
J'ai toujours pensé que la compréhension de théorie de la relativité ne dépendait pas essentiellement de la physique ou de la mathématique. Mais du vocabulaire et des concepts.
Hormis un peu de géométrie, quelques racines carrées, pas mal de cosinus, un peu de sinus, un seule tangente dans le chapitre addition des vitesses, et une intégrale dans les référentiels accélérés (un peu salée il est vrai, mais donnée facilement par Samuel Devulder), la théorie, c'est rien du tout. Peanuts.
Le problème relativiste est surtout de deux types : conceptuel et humain.
1. Conceptuel : car bourré de petits pièges. D'où mes supplications et lamentations incessantes : "Les mecs faites gaffe, faites des baby steps quand vous réfléchissez à un problème ou quand vous récitez vos machins sans les comprendre". 2. Humain : Chaque physicien sur la terre étant INCAPABLE de ne pas sortir aussitôt sa bite pour montrer que, question relativité, c'est lui qui a la plus grosse. Le phénomène est absolument terrifiant, et malgré une bonne formation sociologique, et un peu de bagage personnel, je n'ai JAMAIS vu ça ailleurs.
Pour les problèmes de temps, c'est infiniment simple comme concept.
Il y a un temps sur une montre A (ou une durée) : on cherche le temps qu'il y aura (ou la durée)
sur une montre B placée ailleurs ou qui évolue dans un autre référentiel.
Tout le reste, c'est du pipeau. Trois temps, c'est une valse; deux temps, une marche militaire; quatre temps une polka ou du rock. C'est de la musique, et pas de la théorie de la relativité. R.H.  
Date Sujet#  Auteur
18 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal