Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : python (at) *nospam* invalid.org (Python)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 30. Apr 2023, 21:16:53
Autres entêtes
Organisation : A noiseless patient Spider
Message-ID : <u2mer5$3m2t8$1@dont-email.me>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
User-Agent : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:102.0) Gecko/20100101 Thunderbird/102.3.3
Le 30/04/2023 à 20:00, Richard Verret a écrit :
Le dimanche 30 avril 2023 à 17:59:14 UTC+2, Python a écrit :
Si vous n'arrivez pas à saisir qu'il faut un ancrage
physique à toutes les coordonnées, d'espace comme de temps,
et que le bavardage à la Bergson n'a absolument aucune
pertinence, du moins en physique, vous ne comprendrez
jamais ce que dit la Relativité.
________
La méthode scientifique n’a pas besoin d’ancrage physique. Il faut que vous arriviez à saisir qu’en science on pose des postulats qui sont des «propositions que l'on demande d'admettre avant un raisonnement, que l'on ne peut démontrer et qui ne saurait être mise en doute», donc pas besoin d’ancrage physique, juste une adhésion à un concept. Ces histoires de définition du temps ou de simultanéité par des procédés physiques ont été les premières erreurs de la relativité. Elles sont dues à la croyance en la supériorité de la science sur les autres moyens de connaissance. Ce qui était concevable au début du XXème ne l’est plus aujourd’hui. Désolé !
La question de la relativité met en jeu des notions d’espace et de temps qui sont du domaine de la métaphysique et non pas de la simple physique. Vous croyez en la science, c’est votre droit, vous croyez, comme beaucoup de scientistes, que le match Bergson/Einstein et donc celui entre la philosophie et la science, a été gagné par cette dernière. Vous vous trompez. La science doit être en accord avec la philosophie. C’est à elle de s’y soumettre et non pas l’inverse, ne vous en déplaise.
Je n’ai pas l’intention de comprendre la relativité, je l’ai eu, mais je ne l’ai plus car j’ai élaboré une théorie —ou à un truc si vous préférez— bien différente et je sais maintenant les incohérences de cette théorie et je connais leur cause.
Ce dont je suis sûr c’est que le temps n’a rien à voir avec l’espace. Je vous l’ai déjà expliqué mais vous ne pouvez pas l’entendre vu que
vous croyez à la relativité. Philosophiquement ça ne tient pas, l’espace est à l’extérieur de nous, le temps à l’intérieur. Mathématiquement ça ne tient pas non plus, l’espace est à trois dimensions, le temps à une seule.
J'en reste sans voix. J'ai rarement lu un tas d'énormités pareilles...
Si vous n'avez pas de relation entre les entités mathématiques de votre
modèle (en particulier position et instant) et des procédure, ne serait-
ce que /de principe/ de mesure, vous n'êtes pas en train de décrire une
théorie physique puisque vous n'essayez même pas de rendre possible
sa confontation à l'expérience...
C'est totalement absurde, inutile de le recouvrir de blabla pseudo-
philosophique, c'est effarant !

Date Sujet#  Auteur
15 Jul 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal