Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : r.hachel (at) *nospam* jesaispu.fr (Richard Hachel)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 01. May 2023, 21:33:51
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <XIoasqi1eBVY8cqHI_vWorwNK-8@jntp>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 01/05/2023 à 21:20, Python a écrit :

un réseau d'horloges identiques placées en touts points
 Je comprends.
 
un réseau d'horloges placées
aux endroits qui nous intéressent) d'un repère, en repos relatif les
unes par rapport au autre
 Je comprends.
et dans le repère et synchronisée selon
une procédure consistante (symétrique, réflexive, transitive).
 C'est l'histoire du serpent qui se mord la queue.
 Tu ne PEUX pas physiquement synchroniser tes montres.
 Pourquoi ? Parce que tu l'affirmes ? C'est un peu court.
Parce que deux montres placées ailleurs bien que dans un même repère inertiel ne pourront se mettre d'accord QUE sur leur bathmotropie interne (elles battent évidemment à la même vitesse) mais jamais sur la notion de la simultanéité, chacune avançant toujours sur la montre lointaine prise en considération.  Par contre, si les montres sont au même endroit, bien que dans des repères inertiels très différents (quand elles se croisent et à cet événement seul) elles ont une simultanéité absolue de l'univers (elles voient le même univers, bien que très déformé spatialement). Quant à leur chronotropie, elle est évidemment relative et dépend de leur vitesse relative.  C'est d'une évidence colossale quand on a compris.
 Je dis bien "QUAND". R.H.
Date Sujet#  Auteur
23 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal