Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: Quand l'I.A. pète les plombs sur la RR.
De : rverret97 (at) *nospam* gmail.com (Richard Verret)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 02. May 2023, 12:10:53
Autres entêtes
Message-ID : <be81608b-b422-4487-a5b4-9b2b38d62803n@googlegroups.com>
References : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
User-Agent : G2/1.0
Quatorze nouveaux messages !
Le 02/05/2023 à 00:57, Richard Hachel a écrit :
Le 01/05/2023 à 21:48, Python a écrit :
 
Il n'y a pas de "temps" au fond en physique, il n'y a que des horloges.
 
Avec ce principe, il n'y a pas de café, il n'y a que des tasses.
J’aime bien cet humour !
À ce sujet je me base sur le SI (https://metrologie-francaise.lne.fr/fr/metrologie/unites-de-mesure-si). «Les sept grandeurs de base sont : longueur, masse, temps, intensité d'un courant électrique, température thermodynamique, quantité de matière et intensité lumineuse. »
Pour ce qui est du vocable espace physique, je remarque que sur wikipedia (https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Référentiel_(physique)) il est question de référentiel physique. Le terme physique désigne bien ce que ça veut dire. Dans ma proposition il existe un espace de vitesses, un espace général. On parle également d’espace de fonctions, etc.. Je conserve donc le terme physique pour les espaces E..
Quant au vocable référentiel, il porte la notion de référence, mais on se retrouve avec une quantité de référentiels, si bien qu’il n’y a plus de référence, ou alors il faudrait désigner un référentiel de référence, ce qui fait un peu redondant. De toute façon comme un référentiel est […] un ensemble de points fixes entre eux (https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Référentiel_(physique)) et qu’un ensemble continu constitue un espace (Python rectifiera si je me trompe), le terme espace me semble approprié. Pour toutes ces raisons je garde le vocable espace physique à moins que vous me proposiez un terme plus adéquat.
Quant à l’espace général G, produit d’un espace physique E par un espace des vitesses F, il est effectivement à six dimensions, trois d’espaces et trois de vitesses. Construit sur C, le corps des complexes il est isomorphe à C3.
La notion de produit d’espaces est bien connue: R2 = R x R, R3 = R2 x R, etc..
Petite précision, la dérivée par rapport au temps des coordonnées d’un point de G est la vitesse de ce point je l’ai appelé w, si bien que w = v + i u.
N’ayant plus d’ordi, je n’ai pas accès à mon texte de base, je réécris tout ça de tête sur une tablette, il faut donc pardonner mes erreurs. Je les rectifierai avec votre aide ou sans.

Date Sujet#  Auteur
16 Jun 24 o 

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal