Re: De la relativité des distances

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: De la relativité des distances
De : python (at) *nospam* invalid.org (Python)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 10. Jun 2023, 11:38:14
Autres entêtes
Organisation : A noiseless patient Spider
Message-ID : <u61ga6$28uf9$1@dont-email.me>
References : 1 2 3 4
User-Agent : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:102.0) Gecko/20100101 Thunderbird/102.3.3
Le 10/06/2023 à 11:08, Richard Verret a écrit :
Le samedi 10 juin 2023 à 02:11:18 UTC+2, Richard Hachel a écrit :
Le 09/06/2023 à 21:39, Richard Verret a écrit :
Le vendredi 9 juin 2023 à 20:17:18 UTC+2, Richard Hachel a écrit :
>
Par contre, je pense avoir montré que l’anisochronie n’est pas possible par
changement de position
Il va être content Python d'apprendre que tu as réussi à démontrer
ça.
Il disait récemment que c'était un challenge redoutable.
>
Et comment tu démontres ça? Je démontre justement le contraire.
 J’ai déjà présenté ma démonstration. Si le temps varie en fonction de la distance, supposons qu’il soit un peu plus tard là-bas qu’ici. Si je suis en A alors le temps en B est supérieur au mien Tb > Ta, par contre si je suis en B, c’est l’inverse Ta > Tb. Toi tu dis que chacun se contente de ce constat, mais si un spécialiste en logique, comme Messager, arrive. Il dit ces deux inégalités ne sont pas compatibles, l’heure en A, par exemple, ne peut à la fois être inférieure et supérieure à celle de B. Aussi la seule solution pour résoudre ce dilemme est-elle que le temps soit le même en A et B: Ta = Tb.
Cette antinomie se retrouve pour des espaces distincts, pardon! des référentiels différents. Un référentiel R est un espace E muni d’un temps t, puisque tous les points d’un même espace sont au même temps; R = (E, T). À part M. Messager, je pense que tout le monde sera d’accord avec ses définitions.
Si le temps diminue avec la vitesse alors vu de R le temps de R’ est inférieur à celui de R: t’ < t. Vu de R’ c’est l’inverse: t < t’. Un expert en logique, comme M.Messager, dira il n’est pas possible que le temps dans le référentiel R soit à la fois supérieur et inférieur à celui de R’. La seule solution pour résoudre cette antinomie est donc que les temps dans les deux référentiels soient les mêmes.
La variation de la fréquence des ondes électromagnétiques avec la vitesse ne peut donc s’expliquer par une variation du temps entre des espaces en mouvement rectiligne uniforme. On peut, à juste titre, se poser la question s’il n’en est pas de même pour, quelque soit leur mouvement.
Même remarque que pour votre buddy Lengrand. Verret : veuillez ne pas
prétendre énoncer ce que je pense.
Vos propos sont dénués de sens. Vous ne comprenez rien à la physique, et
rien non plus aux mathématiques sous-jacentes.
Tout ce que vous faite revient à mettre des mots les uns à côté des
autres, les mots de la physique, mais sans la moindre signification,
vous n'êtes qu'un pédant et un imbécile. Vous êtes encore plus bête
que Lengrand/Hachel, c'est dire...
https://calteches.library.caltech.edu/51/2/CargoCult.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo

Date Sujet#  Auteur
9 Jun 23 * Re: De la relativité des distances9Richard Verret
10 Jun 23 +* Re: De la relativité des distances7Richard Hachel
10 Jun 23 i+* Re: De la relativité des distances3Python
10 Jun 23 ii`* Re: De la relativité des distances2Python
10 Jun 23 ii `- Re: De la relativité des distances1Python
10 Jun 23 i`* Re: De la relativité des distances3Richard Verret
10 Jun 23 i +- Re: De la relativité des distances1Python
10 Jun 23 i `- Re: De la relativité des distances1Richard Hachel
10 Jun 23 `- Re: De la relativité des distances1Python

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal