Re: De la relativité des distances

Liste des GroupesRevenir à fs physique 
Sujet : Re: De la relativité des distances
De : r.hachel (at) *nospam* tiscali.fr (Richard Hachel)
Groupes : fr.sci.physique
Date : 18. Jun 2023, 16:10:30
Autres entêtes
Organisation : Nemoweb
Message-ID : <u_Ygb2BfcLRG-UqPnHXwUzHIe64@jntp>
References : 1 2 3
User-Agent : Nemo/0.999a
Le 18/06/2023 à 14:06, Julien Arlandis a écrit :
Le 18/06/2023 à 13:33, Richard Verret a écrit :

En relativité la contraction des corps en mouvement n'est pas apparente, elle est tout ce qu'il y a de plus réel et mesurable.
 Oui et non.
 C'est un effet apparent dans le sens où dans le référentiel initial rien ne se passe de précis, et le train de 100 mètres mesure toujours cent mètres.
 Mais c'est aussi un effet réel dans le sens où, dans le référentiel observant, le train mesure réellement "autre chose" que cent mètres. L'effet est réel. L'espace même n'est plus le même.  Il est tantôt plus court, c'est vrai, mais il peut être aussi plus long.
 Tout dépend comment je le regarde et ce que j'appelle un "référentiel".  
Un train de 100m de longueur propre qui se déplacerait à 99% de la vitesse de la lumière (facteur gamma = 7), pourrait passer dans un tunnel de 21 mètres de long et on pourrait même refermer simultanément les portes avant et arrière du tunnel quand il est en train de le traverser, effectivement fans le référentiel terrestre ne mesure plus que 14 mètres de longueur, de fait le train va se retrouver totalement confiné dans le tunnel pendant sa traversée.
 Tout est rapport de simultanéité de l'ouverture et de la fermeture des portes en fonction des extrémités du train.  C'est là toutes la beauté du raisonnement.
 Tu sais quelle va être la longueur du train pour un observateur placé derrière le hangar et qui voit arriver le  train vers lui?  On pose : Vo=0.99c et l=100 mètres.
 Un observateur transversal verra un train de L'=L.sqrt(1-v²/c²) c'est à dire 14,10m.
 Mais l'observateur placé bien au delà de la voie et voyant arriver le train mesurera un train de L'=L.sqrt(1+v/c)/(1-v/c)] soit 1410.67m
 Comment un train de cette taille (je répète ouvrez grand vos oreilles surtout Python : 1410.67m) peut-il entrer dans un tunnel de 21 m de long?
 Notion de relativité de la simultanéité des événements.
 
Dans le référentiel du train, le tunnel en revanche ne mesure plus que 3 métres de long, et les fermetures avant et arrière des portes du tunnel ne sont plus simultanées, si bien que dans ce référentiel il n'y a pas de paradoxe à s'imaginer un train confiné dans un tunnel 33 fois moins long que lui.
 C'est tout à fait exact.
 Mais il ne faut pas oublier que ce sont les valeurs mesures par un observateur accompagnant le train loin est transversalement. Bref un observateur abstrait et neutre.
 La mesure du tunnel n'est pas le conducteur du train quand il approche le tunnel que quand il a passé le tunnel.
 Avant de passer le tunnel il voit un tunnel qui s'approche de lui à Vo=0.99c soit une vitesse apparente de Vapp=0.99/(1-0.99c)=99c. Ce tunnel mesure L'=296.24mn une fois passé, il ne mesure plus que L'=1.48m.
C'est la notion d'élasticité des longueurs et des distances.
 R.H.
Date Sujet#  Auteur
18 Jun 23 * Re: De la relativité des distances11Julien Arlandis
18 Jun 23 +* Re: De la relativité des distances9Richard Verret
18 Jun 23 i`* Re: De la relativité des distances8Julien Arlandis
18 Jun 23 i `* Re: De la relativité des distances7Richard Verret
18 Jun 23 i  +- Re: De la relativité des distances1Richard Hachel
18 Jun 23 i  +* Re: De la relativité des distances2Julien Arlandis
18 Jun 23 i  i`- Re: De la relativité des distances1Richard Hachel
18 Jun 23 i  `* Re: De la relativité des distances3François Guillet
18 Jun 23 i   +- Re: De la relativité des distances1Richard Hachel
18 Jun 23 i   `- Re: De la relativité des distances1Julien Arlandis
18 Jun 23 `- Re: De la relativité des distances1Richard Hachel

Haut de la page

Les messages affichés proviennent d'usenet.

NewsPortal